On retrouve la verve de Christian Voltz dans un album plein d'humour qui aborde les préjugés sans ton moralisateur. Le message ici est clair et aborde avec humour et sans tabou l'homosexualité.

Un père qui veut sincèrement le bonheur de son fils se voit au fur et à mesure retranché dans ses convictions : Le roi Grobull décide de marier son fils unique

le prince Jean-Georges.

Le défilé d'épouses (toutes les plus belles

Source: Externe

vaches du pays), ne donne rien. Le roi, tolérant, propose alors d'autres épouses possibles...

il ne veut pas de vache ? Trés bien, allons-y pour les truies ! Non plus ? Allons-y pour les les juments, les brebis, et les chèvres (chose impensable au départ) !

Les défilés s'enchainent... Et si finalement le prince ne veut pas de femelle mais son ami le bélier ?

Et bien soit. Le roi s'en tient à ses principes, être un père moderne qui veut un mariage d'amour pour son fils.

Même si ça bouscule clairement sa vision des choses...